Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2014

Délire à arôme très mince…

Montage-delire-express.jpg

[*] [*]  [*][*] [*][*]

Delirium tremens :

Étymologie [1] :

Locution latine composée à partir de delirium « délire » et de tremens « tremblant ».

Le delirium tremens est une conséquence neurologique sévère lié au syndrome de sevrage d'alcool décrit pour la première fois en 1813 1 ; il s'agit d'un état d'agitation avec fièvre, tremblements des membres, onirisme et trouble de la conscience, propre à l'intoxication alcoolique. Le delirium tremens survient uniquement chez les alcooliques au cours d'un sevrage d'alcool non contrôlé par un traitement efficace du sevrage. Les benzodiazépinesservent habituellement [2!!!] de traitement contre ce type de trouble neurologique. [3]

[D1] – [D2] – [[1]>18>92]

        Tout écrit est redéfinissable_[4,6][5, APR note 129] comme "délirant"©[6, APR note 254] sitôt qu’il a dépassé :
- soit le seuil admissible d’
intelligibilité_[7, notes 1,2][8, notes 1 à 3] du lecteur,
- soit son seuil de tolérance
[9] à l’étonnement [10,p.10].

2829675502.jpg

            Si le lecteur est un non-"spécialiste"©[11, notes 167 à 171], il ne sMontage-prince-eminent-echelle.jpgaurait se risquer [12][13, note 49] au-delà de la "détection"©[14][15, note 16(>364)][16, notes 187>] du "délirant"©. Il doit donc passer par le"spécialiste"©[17][18] : à charge pour celui-ci de lui "confirmer"©[6, notes 1 à 5][19, APR note 194] ce "délire"© -voire de lui renforcer [20, notes 54>56][13, notes 111 à 113]-, en fonction de l’usure des piles et des ampoules [21] de son discernomètre [22, APR note 48][23][24, notes 117,118], comme de sa compétence [25] à faire vibrer son demandeur [26][27,com.10] auplus bas_[28,[6]]. Le "spécialiste"© (notamment de la lecture entre les lignes [29, APR note 10][30, notes 58 à 60][31, note 151>][32, AV note 586][33, APR note 184][24, note 74>]) icon_razz.gif donne en effet au Montreur non-"spécialiste"© de Texte au Docteur [34, AV note 30][35, APR note 27][36][37, notes 2,3] l’impression, l’illusion [38, APR note 44] de posséder un seuil admissible d’intelligibilité et de tolérance non seulement supérieurs, mais au plus "haut"© de la comprenette universelle [39][40]. Voilà pourquoi le monde profane [24, note 44] ne peut pas en connaître autant que lui [41][41bis].

Blonde-pas-delirante.jpg

        Et voilà pourquoi le monde profane ignore encore que si le "spécialiste"© atteint des plafonds de comprenette [42], c’est surtout parce qu’il accroche ses plafonniers au plancher [24, notes 108,109] icon_eek.gif : d’où ses résultats parfois décevants sur le terrain [43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55] icon_redface.gif.

1168350059.jpg

1635712538.jpg

      Il convient en effet de rappeler que certaines limites ne doivent pas être dépassées : compter [56][57] jusqu’à dix est déjà passible d’inclination au "délire"©[58] ; mesurer plus d’un mètre vingt [59][60, APR note 1][61, note 5/4(>46)][62, note<381>] également. Le non-"spécialiste"© respectant_honorablement et convenablement [63] ces règles (sans les redéfinir [4,6] icon_mad.gif !) se voit alors extrêmement impressionicon_surprised.gif par les définitions officielles du "délire"©[64], suintant d’"intellectualité"©[65][66][67, notes 480>492][68]_de toutes leurs pores : chez un "spécialiste"© du cerveau [69][70, notes 5,6], il se sait donc entre de bonnes mains [71].

Un-delire-qui-derange.jpg

    Cette fructueuse [72] association [73, note 113][74] (entre"spécialiste"© et non-"spécialiste"©[61, note 47]) permet ainsi de savoir à distance [37, notes 2,3][75, APR note 82][76] que l’auteur d’un écrit "délirant"© "souffre"© (car si l’écrit "délire"©, la main qui l’a produit aussi [77] icon_confused.gif !) sans qu’il le sache : parce qu’on n’a pas braiment osé le rencontrer [78?][79!][80, APR note 170] afin de le mettre au parfum [81] icon_rolleyes.gif.

1861877066.jpg

[ NB : il s’agit là d’une version plutôt méconnue de l’empathie [82, APR note 55]… bien qu’elle soit la plus fidèle à l’étymologie du mot [83, note<12>][84, APR note 76]… ]

        Mais qu’il se "rassure"© : il le saura [85] bien assez vite ! Ceci d’une part en fonction du niveau de ressenti vibratoire [28,[6]] dégagé par le non-"spécialiste"© demandeur [86][87] (celui-ci se voyant par ailleurs décerné un brevet non écrit de "détecteur"© efficace de "délirants"©), d’autre part à l’"enthousiasme"© que le même met ensuite à répandre [88][89][90][91] la bonne nouvelle [92][93, notes 39 à 41].

2-haches-de-guerre.jpg
[*] - [*][*][*][*][*] - [*][*]

    Dans la mesure où le "spécialiste"© aura de son côté su agrémenter sa "confirmation"© de "détection"© par quelque sur-"détection"© en rapport avec son précieux_[4,3] appareillage de discernométrie et autre dangerosimétrie [22, notes 38>57][94, APR note 151][95, note 142>], cet "enthousiasme"© du transmetteur [96] ne devrait pas poser de difficulté particulière [97, AV note 15] à faire tache d'huile [98][99][100] !…

Delirerie.jpg
[*]  [*][*] [*][*]

Télécharger une version imprimable de la note
(fichier Word 2 pages, sans les images)

16:24 Publié dans Psyché sans tain | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.